Biographie de nos chanteurs préférés

Etats-Unis

Canada

Autres



Blake Shelton

Auteur, compositeur et interprète né à Ada, dans l'Oklahoma (États-Unis), le 18 juin 1976, Blake Shelton s'est révélé l'un des plus grands talents de la country des années 2000. Extrait de son premier album homonyme, le titre « Austin » (2001) reste cinq semaines au sommet du classement spécialisé. Les albums suivants apportent d'autres succès comme « The Baby » (n° 28, 2002, extrait de The Dreamer), « Some Beach » (n° 28) et « Nobody But Me » (n° 60, Blake Shelton's Barn & Grill, 2004), puis « Home » (n° 41, Pure BS, 2007). Cette suite de réussites continue avec les albums Startin' Fires (2008), Red River Blue (2011), Based on a True Story (2013), Bringing Back the Sunshine (2014), If I'm Honest (2016) et Texoma Shore (2017). Artiste néanmoins discret, il devient un personnage public par son statut de juré de l'émission The Voice (2012-2016). Il totalise alors vingt-quatre numéros un dans le classement country et a été nommé huit fois aux Grammy Awards, sans remporter de récompense. En 2019, Blake Shelton publie sa troisième compilation, Fully Loaded: God's Country, qui n'en est pas complètement une puisqu'elle inclut sept hits et cinq nouvelles chansons, dont le fameux « God's Country », numéro un des ventes la même année. 2021 voit Blake Shelton sortir son douzième album studio, intitulé Body Language.

Cotton pickin morning

Cody Johnson

Cody Glenn Johnson III naît à Sebastopol au Texas (États-Unis) le 21 mai 1987 et s'intéresse à la musique à l'âge de 12 ans. Mais ce n'est que quelques années plus tard, désormais âgé de 19 ans, qu'il forme son premier véritable groupe, le Cody Johnson Band, avec son père Carl Johnson et un batteur nommé Nathan Reedy dans un premier temps. Peu après avoir publié un premier opus Black and White Label (2006), ils accueillent le guitariste Matt Rogers et enrichissent leur discographie d'un album enregistré en concert (Live and Rocking, 2007), avant que son père ne choisisse de quitter le groupe. Rejointe par le bassiste Danny Salinas en 2009, la formation emmenée par Cody Johnson publie la même année Six Strings One Dream, avant que le violoniste Chris Whitten et le guitariste Jeff Smith ne rejoignent alors le groupe. Ce n'est véritablement qu'en 2011 que Cody Johnson prend conscience qu'il peut vivre de la musique, abandonnant alors l'emploi qu'il avait conservé. La formation change de nom et se baptise Rockin' CJB's. Plus les albums passent, Cowboy Like Me (n° 33 en 2014), Gotta Be Me (n° 11 en 2016), plus les positions dans les classements confortent la progression du Texan. Lorsque sort en 2019 Ain't Nothin' to It (n° 9 en 2019 et surtout n° 1 dans le classement spécialisé country), le titre « On My Way to You » se classe dans le Top 40 des classements spécialisés (n° 78 au Billboard Hot 100). Avec l'album suivant Human: The Double Album paru en 2021, Cody Johnson se hisse à la 19e place des charts américains tandis que le simple « Til You Can't » atteint la 76e.

Til you can't

Il nous fait danser avec :  - Til you can't

Dierks Bentley

Originaire de Phoenix, dans l'Arizona, où il naît le 20 novembre 1975, le chanteur de country Dierks Bentley se construit sa propre éducation musicale par l'écoute de disques de country. À dix-neuf ans, il se rend dans la capitale du genre, Nashville, pour s'y établir comme artiste. Il travaille pour la chaîne de télévision CNN le jour et enregistre des maquettes ou fréquente les clubs de la ville le soir. Remarqué par un agent du label Capitol Nashville, qui lui présente un contrat d'artiste, il enregistre un premier album homonyme en 2003. L'essai est concluant avec l'obtention d'un disque de platine pour ses bonnes ventes, à l'instar du suivant Modern Day Drifter (2005). Après la sortie de Long Trip Alone (2006), c'est une première compilation de ses premiers succès qui voit le jour en 2008 sous le titre Greatest Hits: Every Mile a Memory, complétée par des titres extraits de ses concerts, choisis par son public. Dierks Bentley continue sur sa lancée avec la sortie de Feel That Fire (2009), avant de consacrer l'album suivant Up on the Ridge (2010) au style bluegrass. En 2012, l'album Home reçoit la participation de la chanteuse Karen Fairchild et du violoniste Sam Bush. Sur le suivant, Riser (2014), classé numéro un des charts country (n°6 au classement général du Billboard), Kacey Musgraves et Chris Stapleton participent à des duos. Ce plébiscite est renforcé par la performance de Black (2016), qui domine les ventes d'albums country et se classe n°2 au Billboard 200. Il comprend deux duos avec Maren Morris et Elle King et la participation du tromboniste Trombone Shorty sur un titre. Son neuvième album, The Mountain, suit en 2018 avec les apparitions des Brothers Osborne et de Brandi Carlile. Nommé à treize reprises aux Grammy Awards, Dierks Bentley n'a pas encore été primé, mais a remporté trois Country Music Association Awards.

Riser

Il nous fait danser aussi avec :
Diamonds make baby - Just a burning man - Riser - 
Thinkin' country - Woman amen

Gord Bamford

Gord Bamford naît le 17 avril 1976 à Traralgon en Australie mais il s’installe avec sa mère à Lacombe dans la province d’Alberta au Canada alors qu’il n’a que 5 ans. Cette dernière, chanteuse elle-même dans un groupe australien de musique country, l’encourage à s’engager dans la musique. Il enregistre en 1995, à seulement 19 ans, son tout premier titre, « Forever Starts Today », écrit par Dean McTaggart. Il faut toutefois attendre 2001 pour voir Gord Bamford publier un premier album, du nom de God’s Green Earth. Son deuxième opus, Life Is Good, intervient en 2004, et plusieurs extraits confirment sa popularité auprès du grand public, notamment « Heroes », « My Heart's a Genius », « All about Her », « Life Is Good », ou encore « I Would for You » (n°17). Honkytonks and Heartaches sort en 2007 et permet au chanteur d’obtenir son premier titre dans le Top 10 avec « Blame It on That Red Dress » (n°6). Fidèle producteur de l’artiste, Byron Hill est à nouveau à la baguette sur les trois opus suivants : Day Job en 2010, Is It Friday Yet? en 2012 et Country Junkie en 2013 (n°11), qui abrite son premier n°1 dans le top country canadien, « When Your Lips Are so Close ». Le second arrive avec « Dive Bar », paru sur l’album suivant, Neon Smoke, en 2018. Trois ans plus tard, Gord Bamford en est déjà à son neuvième album, Diamonds in a Whiskey Glass sur lequel figurent la chanson-titre (n°20) ou encore « Heaven on Dirt » (n°21). Un titre inédit, « Drink Along Song », paraît peu de temps après et se classe n°44.

Diamonds in a whiskey glass

Il nous fait danser aussi avec :
Alcohol - Disappearing tail lights  - Don’t let her be gone -
Groovin’ with you - Heard you in a song -  Just let go - Lips so close - Love takes time - Neon smoke - When i’m drinking

Josh Turner

Joshua Otis Turner est né à Hannah (Caroline du Sud, États-Unis), le 21 novembre 1977. Josh Turner est doté d'une voix de basse profonde et chaleureuse, qu'il met d'abord au service de la chorale de son église. Ses grands débuts ont lieu en 2001 au Grand Ole Opry où il interprète « Long Black Train ».
Long Black Train
 est justement le titre de son premier album sorti en 2003. Sa belle voix commence à séduire les amateurs et l'album se classe n°13 des ventes de country. En 2006, Your Man s'échappe du coral et caracole en tête des ventes de country, se retrouvant également n°2 du Billboard 200. L'année suivante, Everything Is Fine fait moins bien que son prédécesseur puisqu'il se classe n°3 country et n°5 au classement général.
Compositeur prolifique, Josh Turner poursuit sur cette lancée avec les albums suivants Haywire (2009) et Punching Bag (2012). Cependant, insatisfait de son travail, il laisse un album de côté avant de retourner en studio pour enregistrer, coup sur coup, Deep South (2017) et I Serve a Savior (2018).

Lay low

Il nous fait danser aussi avec :
Anything goes  - Hawaiian girl  - Whatcha reckon - Wonder X-plosive

Luke Bryan

Thomas Luther Bryan est né le 17 juillet 1976 à Leesburg (Géorgie). Son père est fermier et le jeune Luke Bryan participe volontiers aux travaux des champs dans sa jeunessE. A l'adolescence, il se gave des disques de country de ses parents, écoutant George Strait, Ronnie Milsap et l'immense Merle Hagard. Ses parents lui achètent sa première guitare à quatorze ans, et un an plus tard il joue déjà avec des groupes locaux.

A seize ans, Luke Bryan compose ses premières chansons et commence à envisager de faire carrière. Il décide de partir pour Nashville (Tennessee) mais le décès accidentel de son frère lui fait changer ses plans. Luke Bryan reste à la maison pour soutenir moralement ses parents, et entreprend des études à la Georgia Southern University à Statesboro (Géorgie). Ce n'est que reculer pour mieux sauter, et en 2001, Luke Bryan franchit le pas et arrive à Nashville. A peine deux mois après son arrivée, il décroche un contrat en tant que compositeur. Il travaille alors pour Travis Tritt ou Billy Currington, tout en continuant à jouer dans les clubs de Music City. Luke Bryan y est repéré par Capitol Records qui lui signe un contrat d'artiste.
Son premier single « All My Friends Say » accroche en 2007 la cinquième place des charts country et confirme son énorme potentiel. Pourvu d'un son honky tonk, son premier album I'll Stay Me (2007) marque les esprits en étant numéro deux des ventes country. En mars 2009, sort le EP Spring Break With All My Friends en exclusivité sur iTunes. Dans la foulée, Luke Bryan est numéro deux country avec « I Do », écrit avec Lady Antebellum et où l'on retrouve la chanteuse Hillary Scott aux choeurs. Doin' My Thing sort en octobre 2009 dans un style plus relax que I'll Stay Me. Le résultat est une sixième place au Billboard et une seconde place en country.
Bon chanteur et compositeur, Luke Bryan prend l'étoffe d'une star de la country avec son troisième album, Tailgates & Tanlines, celui de la consécration. Dans un style très classique, il obtient pour la première fois la position de numéro un country et numéro deux au Billboard 200. Durant l'été et l'automne 2012, il parcourt les États-Unis en compagnie de Jason Aldean puis sort le quatrième EP de la série Spring Break. Il obtient son premier numéro un dans les deux catégories avec l'album Crash My Party (2013), assorti de quatre extraits.
Son cinquième album, Kill the Lights (2015), fait de même. En 2016, il part pour son quatrième Farm Tour dont est issu l'EP Here's to the Farmer, puis chante l'hymne américain lors du Super Bowl. Promu juré de l'émission American Idol, Luke Bryan prend le temps d'enregistrer l'album What Makes You Country, qui paraît en décembre 2017.

La musique de la chorégraphie : Just Over

Il nous fait danser avec :
Country girl shake - Down to one - Knockin’  - Little less broken - Move - People are good - Run run rudolph - Shore thing - Too drunk to drive -UP Where are we going

Luke Combs

Luke Combs naît le 2 mars 1990 à Charlotte, en Caroline du Nord. Très tôt, il mène de front ses deux passions, le football américain et la musique. Mais c'est pour cette dernière qu'il plaque ses études, à un mois de boucler son cursus de quatre années à l'Appalachian State University. Le virus de la musique country l'a pris et ne le lâchera plus. Bien décidé à y faire carrière, il livre un premier EP, The Way She Rides en février 2014, puis un deuxième Can I Get an Outlaw. Le premier frisson se produit avec la sortie du single « Hurricane » issu du troisième EP, This One's For You. Le morceau se vend à 15 000 exemplaires dès la première semaine. S'ensuit un premier album studio qui adopte le même nom que le dernier EP et le succès est au tournant avec une première place des charts country. Le même accueil est réservé aux cinq singles qui en seront issus, parmi lesquels figure « Beautiful Crazy », son plus gros succès. Dans ce contexte favorable, il publie en 2019 l'EP The Prequel, dont tous les titres trouvent leur place dans le classement Billboard Country, en particulier « Beer Never Broke My Heart », qui fait son entrée dans le Hot 100 du Billboard en 22e position. Alors que le mois d'août 2019 consacre la… 44e semaine passée par son album This One's For You dans les charts country, il annonce la sortie de son second opus What You See Is What You Get, qui arrive dans les bacs en novembre.

La musique de la chorégraphie : Dim the lights

Il nous fait danser aussi avec :
Crank it to 10
Memories are made of
Tick tock
Total pleasure

Derek Ryan 
Born 24 August 1983 in Garryhill, 
County Carlow, Republic of Ireland) is an Irish singer. He is a former member of the Irish boy band 
D-Side (2001–2006). He has also established his own production house and label, Ryan Records.

La musique de la chorégraphie : Old and grey

Il nous fait danser avec :
Aces and eights  - Baby belle - Better times - Coming back down  -
Down on your uppers  - Enjoy the night  - Got my baby back  - Just a little love  - M & d Off the beaten track - Oh me oh my oh - Patsy fagan - Raggle taggle gypsy o
Stay all night - Tender - The belle of liverpool - The road - You’re some girl

Chad Brownlee

Chanteur country né le 12 Juillet, 1984 à Kelowna, Canada. Joueur de hockey devenu chanteur de musique country connu pour des albums comme Love Me ou Leave Me de 2012. Sa carrière de hockey a été interrompue par une série de blessures persistantes.

Money on you

Il nous fait danser aussi avec les chorégraphies :
Something real - de jean françois Casseau
Hearts on fire - de jean françois Casseau

Shannon Noll

Shannon Noll (né le 16 septembre 1975 à Orange, Nouvelle-Galles du Sud) a grandi dans une ferme de l'Australie rurale et a fait ses premiers pas dans la musique au sein d'un groupe qu'il a formé avec ses frères et sœurs, Cypress. Il s'est fait connaître après avoir participé à la première saison de l'émission Australian Idol en 2003, où il a terminé à la deuxième place. Son premier album studio, That's What I'm Talking About, est sorti l'année suivante et s'est classé en tête des ARIA Charts australiens. Le premier single, la ballade dépouillée "What About Me" - une reprise du titre de 1982 des rockers australiens Moving Pictures - s'est également hissé à la première place. "What About Me" est devenu le single le plus vendu en 2004 en Australie, a été certifié 4 fois disque de platine et a consolidé le statut de Shannon Noll en tant que trésor national pop-rock à l'esprit country. Son deuxième album, Lift, sorti en 2005, s'inscrit dans la lignée des grands noms de la musique country australienne et contient "Now I Run", un hommage à son père, décédé dans un accident agricole en 2001. L'album a débuté à la première place des ARIA Charts et a été nommé pour le meilleur album pop aux ARIA Awards 2006, la première nomination d'un candidat d'Australian Idol votée par l'industrie. Shannon Noll a ensuite enregistré trois autres albums dans le Top 10 - Turn It Up (2007), A Million Suns (2011), Unbroken (2018) - ainsi qu'une série régulière de singles, dont "Who I Am" en 2016, qui était le premier single d'Unbroken et a atteint la 56e place des ARIA Charts australiens. 2021 a vu la sortie du sixième album studio de Shannon Noll.

Southern sky

Il nous fait danser aussi avec les chorégraphies :
We only live once

Nathan Carter

Imprégné des racines de la musique celtique traditionnelle et des grands auteurs-compositeurs de Nashville, le style classique de Nathan Carter, un divertissement pop et sain, a été qualifié de "country et irlandais" et l'a amené à jouer devant des poignées de personnes dans des pubs ou à guichets fermés au Palladium de Londres.

Né à Liverpool, il a commencé à jouer de l'accordéon à l'âge de quatre ans et a grandi en écoutant les disques de Johnny Cash et de Hank Williams de son père et en s'imprégnant de l'héritage irlandais de sa mère en passant ses étés dans le Donegal. Il quitte l'école à 16 ans, travaille sur des chantiers et se fait la main dans des clubs d'ouvriers avant de s'installer en Irlande deux ans plus tard et de sortir son premier album, "Starting Out", en 2007.

Il s'est ensuite installé en Irlande deux ans plus tard et a sorti son premier album, "Starting Out", en 2007. Il s'est progressivement fait connaître grâce à d'innombrables concerts et tournées, avant de connaître la consécration lorsque sa version du titre "Wagon Wheel" d'Old Medicine Crow est devenue un succès surprise et s'est hissée en tête des hit-parades irlandais en 2012. Les albums "Where I Wanna Be", "Beautiful Life" et "Stayin' Up All Night" ont également atteint la première place en Irlande et Carter a progressivement été reconnu comme un favori de la pop aux lignes pures, dont les ballades country et les strum-alongs acoustiques entraînants attirent un large public. Il a ensuite animé sa propre émission de variétés sur la chaîne de télévision RTE, au cours de laquelle il s'est produit avec KT Tunstall, Finbar Furey et Billy Ocean, avant de sortir son neuvième album studio, "Livin' the Dream", en 2017.

Good time girls

Il nous fait danser avec :
Good time girls
Little wagon wheel / Wagon wheel rock
The banks of the roses
The boat to liverpool
The galway gathering
The morning after 

Dean Brody

Dean Brody voit le jour le 12 août 1975 à Smithers en Colombie Britannique, au Canada. Enfant, il travaille dans une scierie mais apprend néanmoins à jouer de la guitare. Plus grand, il met le cap sur Nashville, dans le Tennessee (États-Unis) où il espère que sa carrière musicale pourra décoller. Il y trouve un contrat d’auteur, mais bientôt, son visa expire et il se voit contraint de retourner au Canada. En 2008 toutefois, sous l’impulsion du producteur Keith Stegall qui l’aide à trouver un contrat avec Broken Bow records, il revient finalement à Nashville, d’où il lance véritablement sa carrière avec le single « Brothers ». En 2009, il publie son premier album intitulé sobrement Dean Brody. Celui-ci se classe à la 32e place des charts américains spécialisés country et au 187e rang du Billboard 200. Les années 2010 permettent à Dean Brody de consolider sa place sur l’échiquier de la country nord-américaine avec la sortie de pas moins de cinq albums sur cette décennie, depuis Trail In Life en 2010 à Beautiful Freakshow (n° 15 en 2016), en passant par Dirt (n° 12 en 2012), Crop Circles (n° 17 en 2013) et Gypsy Road (n° 7 en 2015). Après l’EP Black Sheep en 2019 et l’album Boys en 2020, qui lui vaut trois titres consécutifs n° 1 dans les charts canadiens spécialisés country (« Can’t Hel Myself », « Canadian Summer » et « Boys » avec Mickey Guyton), Dean Brody revient en 2023 avec l’album Right Round Here. Celui-ci lui vaut aussi de belles performances dans le même classement, avec un n° 1 (« Where’d You Learn How to Do That »), et trois autres titres classés, « You Got The Wrong Guy » (n° 4), « Broke » (n° 37) et « Right Round Here » (n° 50).

To be in love

Il nous fait danser avec :
Bring down the house
Bush party
Happy happy happy
To be in love
Upside down

Brad Paisley

Après avoir reçu sa première guitare à l'âge de huit ans, Brad Paisley a commencé à se produire dans les églises et à écrire ses propres chansons country dès l'âge de 12 ans, avec le groupe The C-Notes. Il s'est fait connaître en Virginie-Occidentale en participant régulièrement à l'émission de radio "Jamboree USA" et a fait des tournées en première partie des Judds, de Roy Clark et de Little Jimmy Dickens.

Après avoir déménagé à Nashville, Paisley a sorti son premier album "Who Needs Pictures" en 1999, qui comprenait les singles "He Didn't Have to Be" et "We Danced". Son deuxième album, "Part II", sorti en 2001, a connu le même succès, avec notamment les tubes "Two People Fell iIn Love", "I'm Gonna Miss Her (The Fishin' Song)" et "Wrapped Around". En 2005, il remporte un autre grand succès avec son album "Time Well Wasted" et reste dans le collimateur du public avec un disque de Noël et la collection de guitares "5th Gear" en 2007, dont est extrait l'un de ses titres les plus célèbres, "Ticks". La guitare tranchante et la voix décontractée de Paisley reviennent sur le devant de la scène avec l'album "American Saturday Night" en 2009, dont le single "Then" devient son 14e numéro un.

En 2010, il a reçu le très convoité prix Entertainer of the Year de la Country Music Association alors qu'il présentait l'émission. Il a sorti l'album "This Is Country Music", accompagné des singles "Old Alabama" et "Remind Me", en collaboration avec Alabama et Carrie Underworld respectivement. D'autres succès ont suivi avec "Southern Comfort Zone", "Beat This Summer", "I Can't Change the World" et "The Mona Lisa", extraits de l'album "Wheelhouse", ainsi que "Accidental Racist" en collaboration avec LL Cool J.

River Bank, Perfect Storm, Crushin' It et Country Nation sont tous issus de l'album Moonshine in the Trunk, sorti en 2014, et ont permis à Paisley d'acquérir une plus grande popularité outre-Atlantique, alors que le Royaume-Uni commençait à s'y intéresser. Il s'y est rendu en 2017 pour le festival Country 2 Country, où il a donné des concerts à Londres, Glasgow et Dublin.

La musique de la chorégraphie : Mr Policeman

Il nous fait aussi danser avec : 
All you need
City of Music
 Factor 8
H2o2
River bank
Solar power
The world

Zac Brown Band

Originaire de Géorgie (États-Unis), où il est né le 31 juillet 1978, Zachary Alexander Brown forme le Zac Brown Band en 2000 après ses études à l'université. À l'origine le groupe est un trio avec Zac Brown au chant et à la guitare, accompagné d'un bassiste et d'un batteur. Il joue partout où c'est possible, dans le circuit country comme dans le circuit rock,  totalisant deux cent concerts par an ses premières années d'existence. En 2004, Zac Brown ouvre un club et restaurant avec son père et marque une courte pause dans sa carrière. Le lieu est vite revendu et sert à financer l'achat d'un bus pour les tournées de Zac Brown Band. Le groupe sort également cette année là un premier album auto-produit Far from Eynstine dans l'indifférence générale.

Zac Brown commence alors à étoffer son groupe avec l'arrivée du violoniste et chanteur Jimmy De Martini. John Driskell Hopkins devient lui le bassiste attitré du groupe avec l'album Home Grown qui est auto-produit en 2005. Le groupe enregistre The Foundation en 2006, avec Coy Bowles (guitare, clavier) comme apport supplémentaire. Zac Brown Band ne décolle cependant toujours pas, alors que la formation continue de se solidifier avec l'arrivée du batteur Chris Fryar. Zac Brown Band finit par signer sur l'éphémère label Live Nation Artists Records. Le contrat est repris en 2008 par la division country d'Atlantic Records qui renaît alors de ses cendres. Atlantic sort le titre « Chicken Fried », originellement enregistré en 2003 et présent sur Home Grown. L'album The Foundation sort également avec la nouvelle version de « Chicken Fried » ajoutée au programme.

« Chicken Fried » devient numéro un country en novembre 2008, tandis que The Foundation est numéro deux en country et numéro neuf au Billboard. Zac Brown Band en profite pour accueillir le multi-instrumentiste Clay Cook dans une formation qui est bien loin du trio d'origine. La force du Zac Brown Band est sa capacité à jouer aussi bien de la country et du bluegrass que du rock, et même de s'aventurer à des touches reggae et caribéennes parfaitement incluses à l'ensemble. Le résultat ne se fait pas attendre et l'album suivant You Get What You Give en 2010 coiffe les ventes country et le Billboard 200. 

Pour ajouter une ultime touche au son de Zac Brown Band, l'arrivée du percussionniste Daniel de los Reyes déjà présent en tournée est officialisée en 2012. Là encore les résultats artistiques et commerciaux sont exceptionnels, Uncaged, sorti en juillet 2012, est classé numéro un aux États-Unis et au Canada, faisant une percée timide en Angleterre. En 2015, après une nouvelle tournée triomphale, le groupe augmenté d'un bassiste en la personne de Matt Mangano propose son sixième album Jekyll + Hyde, sur lequel viennent chanter Jewel, Sara Bareilles et Chris Cornell (Soundgarden, Audioslave). Deux ans après suit Welcome Home (2017). Depuis son avènement en 2008, Zac Brown Band a été nommé à plus decinquante reprises pour différents prix et a remporté trois GrammyAwards, en 2010, 2011 et 2013.

La musique de la chorégraphie : Island song

Il nous fait danser aussi avec :
Cadillac and caviar
Homegrown
Island song
Knee deep
Make this day
Roots
Same boat
Start over again
Toes
Twist & turns
Time to let go

High Valley

High Valley est un groupe de musique country originaire de Blumenort, en Alberta, une petite communauté près du hameau de La Crete (Canada), formé en 1997 autour des frères Brad Rempel, Bryan Rempel (qui quitte la formation en 2014) et Curtis Rempel (jusqu’en 2021), qui ont tous les trois grandi dans une communauté mennonite. Le groupe qui soutient aujourd’hui le seul Brad Rempel est composé de Dave Myers (basse), Sam Bergeson (chant), Raymond Klassen (dobro), Clint Milburn (guitare) et Andrew Hemmerling (batterie). Entre 2010 et 2015, le groupe connaît plusieurs succès dans les charts country canadiens, dont « I Will Stand by You » (n°16 en 2010), « Let It Be Me » (n°5 en 2012) ou encore « Come on Down » (n°3 en 2014), qui conduisent Atlantic Records Nashville à se pencher sur leur discographie, déjà riche de quatre albums (Broken Borders en 2007, High Valley en 2010, Love Is a Long Road en 2012 et County Line en 2014) et à leur proposer un contrat pour le suivant. Celui-ci, intitulé Dear Life est le premier et le seul album de High Valley à se classer dans les charts country canadiens (n°36). En 2020, Atlantic publie encore l’EP Grew Up On That, sur lequel figurent les deux numéros un « Grew Up On That » et « River’s Still Running ». C’est sur le label Cage Free que s’écrit, deux ans plus tard, le chapitre discographique suivant, nommé Way Back. Il abrite pour sa part, entre autres, les simples « Whatever It Takes » (n°2) et « Country Music, Girls and Trucks », un duo avec Granger Smith, qui se classe n°6 des charts spécialisés.

Midland

Formé en 2016 à Dripping Springs au Texas, Midland est constitué de Mark Wystrach, Cameron Duddy et Jess Carson. Le groupe signe en 2016 avec le label Big Machine Records et publie un premier EP éponyme, qui abrite notamment le single « Drinkin' Problem », leur premier titre à parvenir à se classer dans les charts country. Après deux autres singles remarqués, « Make A Little » et « Burn Out », Midland est choisi pour effectuer les premières parties de Tim McGraw et Faith Hill, accroissant substantiellement sa notoriété. En 2018, le groupe obtient deux nominations aux Grammy Awards, mais ne stoppe pas pour autant sa marche en avant. Envoyant en éclaireur le simple « Mr. Lonely » au cœur de l'hiver 2019, le groupe publie finalement son album Let It Roll en août de la même année.

La musique de Drinking problem

Randy Houser

Compositeur et interprète, Randy Houser (né à Lake, dans le Mississippi, le 18 décembre 1975) monte très tôt sur scène, à l'adolescence, pour proposer au public ses propres chansons et des reprises des artistes de country qu'il affectionne. Il forme notamment le groupe 10lb. Biscuit avant de délaisser ses études pour tenter sa chance à Nashville. En 2005, son titre « Honky Tonk Badonkadonk » devient un succès pour Trace Adkins. Il écrira par la suite pour Justin Moore ou John Michael Montgomery, parmi d'autres. En 2008 paraît son premier album Anything Goes, dont est extrait le hit « Boots On » (n°2 country). Les albums suivants se classent dans le Top 10 du Billboard country : They Call Me Cadillac (2010, n°8) ; How Country Feels (2013, n°3), qui contient le succès homonyme et « Runnin' Outta Moonlight »), puis Fired Up (2016, n°3, avec « We Went »), tous certifiés disques d'or ou de platine, portés par de nombreux passages radiophoniques (les trois titres sont classés numéro un du classement country radio spécifique). Sorti en 2018, le duo « What Whiskey Does » avec Hillary Lindsey est le premier extrait de l'album Magnolia, qui sort au début de l'année suivante.

Country round

Il nous fait danser aussi avec :
Chasing down a good time
Country round 

Alan Jackson

Alan Eugene Jackson voit le jour le 17 octobre 1958 à Newnan (Géorgie).
Compositeur, guitariste et chanteur de country, il emménage avec sa femme à Nashville (Tennessee), où il effectue ses débuts en 1987. Dès son premier album Here in the Real World, paru en 1990, le succès est au rendez-vous. L'album se classe n° 4 des ventes de country. Son style classique et sa belle prestance en font une vedette du genre tout au long des années 1990. En 1992, A Lot About Livin' (And a Little 'bout Love) est son premier n° 1 country et accessoirement l'un de ses meilleurs albums.

En 2002, Alan Jackson connaît la consécration avec l'album Drive, qui se classe au sommet des ventes de country et de pop. En 2006, le musicien moustachu s'autorise une escapade gospel avec l'album Precious Memories, qui - malgré ce registre différent - se place en tête des ventes de country. Le chanteur indémodable et consensuel est de nouveau n° 1 des ventes pop et country avec l'album Good Time (2008). En 2013 paraissent Precious Memories II et The Bluegrass Album. En 2015, Angels and Alcohol marque son retour à la country, avec une pointe de style « bad boy ».

La musique de : Where we've been

Brooks & Dunn

Ronnie Dunn et Kirk Brooks sont présentés l'un à l'autre à Nashville (Tennessee) en 1989 par le producteur Tim DuBois. D'abord destiné à écrire des chansons pour d'autres, le duo s'émancipe très vite et devient un véritable groupe sous le nom Brooks & Dunn. Sorti en aout 1991, l'album Brand New Man devient vite un phénomène de la country néo-traditionnelle et se classe numéro dix au Billboard général (n° 3 du classement country). Malgré une qualité variable, les albums suivants Hard Workin' Man (1993), Waitin' on Sundown (1994), Borderline (1996) et If You See Her (1998) sont tous des succès commerciaux majeurs. Sorti en septembre 1999, Tight Rope est le premier revers de la carrière du duo et son premier album à être seulement disque d'or. Alors au bord de la séparation, Brooks & Dunn se ressaisit artistiquement et commercialement en 2001 pour Steers & Stripes. En 2002, le duo sacrifie à la tradition de l'album de chanson de Noël avec It Won't Be Christmas Without You. Les années 2000 sont fastes pour Red Dirt Road (2003) et Hillbily Deluxe (2005) qui continuent de placer Brooks & Dunn au firmament de la country néo-traditionelle. La lassitude qui s'est fait jour au début de la décennie rattrape le duo après Cowboy Town en 2007. Brooks & Dunn se sépare alors à l'amiable après la tournée The Last Rodeo. Les deux hommes s'essayent ensuite aux joies mitigées d'une carrière solo et finissent par annoncer leur retour en tant que Brooks & Dunn en 2014. Le duo fait appel à des stars de la country contemporaine comme Brett Younk, Kane Brown, Thomas Rhett ou Kacey Musgraves pour donner une nouvelle jeunesse à ses hits sur l'album Reboot qui sort en avril 2019.

La musique de Whiskey bridges

Toby Keith

L'un des plus importants et populaires interprètes américains de country contemporaine, Toby Keith (né Toby Keith Covel à Clinton, Oklahoma, le 8 juillet 1961) est à la fois auteur, compositeur, producteur et acteur. Fils de fermiers, il tâte de la guitare à l'âge de huit ans et se découvre une passion pour la musique country, de Bob Wills à Merle Haggard. Après divers métiers dont une carrière dans le football américain, il enregistre des maquettes qui le conduisent à signer pour le label Mercury, par l'intermédiaire du producteur Harold Shedd. Les quatre albums qu'il enregistre pour la compagnie de disques, Toby Keith (1993), Boomtown (1994), Blue Moon (1996) et Dream Walkin' (1997), sont certifiés disques d'or ou de platine et lui valent une dizaine de succès dont le classique « Should've Been a Cowboy » (1993), numéro un country et l'un des titres les plus joués durant la décennie. Adepte d'un style néo-traditionnel dont il devient le rénovateur emblématique aux côtés de Garth Brooks et Alan Jackson, Toby Keith signe en 1998 avec le label DreamWorks et enregistre « How Do You Like Me Now?! » (1999), tiré de l'album homonyme. Sa popularité ne faiblit pas avec les albums suivants Pull My Chain (2001), Unleashed (2002) et Shock'n Y'all (2003), suivis d'une deuxième compilation de ses titres classés. En 2005, il dédie l'album Honkytonk University à ce style de prédilection. De retour sous un nouveau label, Show Dog (distribué par Universal), il intensifie sa production au rythme d'un album annuel, de White Trash with Money (2006) à Drinks After Work (2013), suivi par 35 MPH Town (2015) et The Bus Songs (2017). En 2006, il fait ses débuts au cinéma dans Broken Bridges, puis joue dans Beer for My Horses, inspiré par l'une de ses chansons. Récompensé à plusieurs reprises aux American Music Awards et par l'Academy of Country Music, il est sacré artiste country de la décennie 2000 par le magazine Billboard. Il a à son actif vingt numéros un country.

La musique de White rose